vendredi 28 février 2014


Festival Dixie Days
6, 7 et 8 juin 2014
18ème édition
Pré-programme 13/01/14 (sous réserve)

Les  orchestres présents se relaieront sur 3 scènes installées sur le bord de mer du Havre et de Sainte-Adresse et animeront ce bord de mer non stop de 14h à 23h le samedi et 14h à 19h30 le dimanche.
Nous offrons 20 concerts gratuits par jour.

Le festival accueillera des grands noms du jazz : Evan Christopher, Drew Davies, Sébastien Girardot, Don Vappie, Daniel Huck, Fabien Saussaye, Philippe Carment, Jean-Philippe Bordier, Véronique Hermann Sambin, Stéphane Roger, Xavier Richardeau, Simon Boyer…
Bien sûr les parades, les bœufs samedi et dimanche soir sont comme toujours au rendez-vous. Vous l'aurez compris, l'esprit Dixie (convivialité, swing, bonne humeur) sera bien présent pour ces 3 jours de festivités sur le bord de mer de Sainte-Adresse et du Havre !


Vendredi 6 juin 20h30 : Concert d’ouverture
Théâtre Sarah Bernhardt : Evan Christopher ‘s  « Django à la Créole »
Evan Christopher, l’un des meilleurs clarinettistes du moment, s’exprimant dans le style New Orléans, réalise le défi ambitieux et non moins maîtrisé d’interpréter Django à la sauce louisianaise, antillaise et brésilienne, sans oublier le swing et le blues. Le résultat est là : une très très belle réussite… une grande poésie, de la tranquillité qui fait oublier, pour quelques instants, les tumultes de ce monde.
Evan Christopher : clarinette ; Don Vappie : guitare, banjo ; Dave Kelbie : guitare ; Sébastien Girardot : contrebasse

Samedi 7 juin :
Sur les trois scènes du bord de mer : concerts non-stop 14h-23h avec : Big Band du JUPO, Caux Seine Big Band, Jazz à Bichon, Big Band Junior du Conservatoire, Old Time Jazz Band, Dixie at School, The Primatics « Tribute to Louis Prima », Original Paris Swing, Steamboat Band, Philippe Carment Trio : Triple Swing, Drew Davies Rhythm Combo, Dixie Fellows, Belette Brass Band, Four Rhythm Aces
Point forts:
16h00 Scène B: Philippe Carment Trio
17h00 Grande scène: Drew Davies Rhythm Combo
20h00 Grande scène: The Primatics « Tribute to Louis Prima »
21h30 Soirée New Orleans à l’Espace Sarah Bernhardt avec la participation de Daniel Huck


Dimanche 8 juin :
Sur les trois scènes du bord de mer : concerts non-stop 14h-19h30 avec Choro Manco, Dixie Fellows, Old Time Jazz Band, Original Paris Swing, Fanfare Koolcast, Four Rhythm Aces, Malted Milk, Belette Brass Band, Steamboat  Band, Pierre Touquet Trio : Four on Six , Jazz à Bichon invite Daniel Huck,  Bohême Express
Point forts 
14h00 Grande scène: Malted Milk
16h00 Scène B: Pierre Touquet Trio : Four on Six
16h00 Grande scène : Bohême Express
18h30 Grande scène concert final: Jazz à Bichon invite Daniel Huck

21h00 Théâtre Sarah Bernhardt : Concert de clôture:
Théâtre Sarah Bernhardt : Véronique Hermann Sambin Quintet
Cette personnalité éclatante, qui maîtrise tous les styles de la Caraïbe, est une vraie révélation. Son association avec le sax baryton Xavier Richardeau, son directeur musical depuis 2011, est plus qu’une promesse. « Leur prestation est une réussite absolue » .(Francis Marmande – Le Monde.fr 11 mai 2013) 
Véronique Hermann Sambin : chant lead; Xavier Richardeau : Saxophones ; Frédéric Nardin: Piano ;  Samuel Hubert: Contrebasse ;  Romain Sarron: Batterie
22h30 Bœuf avec Steamboat Band

Les Orchestres sur le bord de mer samedi et dimanche

Belette Brass Band
Composée d’élèves de deux écoles école d’architecture, Paris La Villette et Paris Belleville, la Fanfare compte 23 membres
Samedi et Dimanche

Big Band Junior du Conservatoire
le Big Band Junior, créé par Sébastien Guillaume début 2013 au sein du Conservatoire Arthur Honegger rassemble 25 jeunes musiciens. Ce tout jeune orchestre propose un répertoire jazz très large, et fait désormais swinguer le cœur de sa ville en multipliant les concerts.  A découvrir de toute urgence ! 
Les élèves du Conservatoire ;  direction : Sébastien Guillaume 
Samedi Grande Scène


Big Band du JUPO
Placé sous la direction de Nicolas Seigneuret, le Big Band de l'Ecole de Jazz JUPO interprétera une musique tonique et ensoleillée puisqu'il revisitera les classiques de la musique latine, version grand orchestre. Un percussionniste sera invité pour l'occasion et viendra colorer des titres célèbres tels que Oyé Como Va, Manteca ou Caravan.
Les élèves du JUPO ; Nicolas Seigneuret : direction 
Samedi Grande Scène

Bohême Express
Entre tradition et innovation, nous pensons que les musiques traditionnelles se doivent d’avancer avec leur temps, sans trahir leur essence même : authenticité et émotion. Avec toutefois une volonté farouche de les faire évoluer en les frottant aux diverses influences musicales de notre époque.
Des morceaux des Balkans mais avec des arrangements jazz, de la musique traditionnelle mêlée d’improvisation vocale et instrumentale. Autour de la voix étonnante de Guylaine et des poésies, une proposition ludique émane, rencontre de consonnes et de voyelles célébrant l’apparition d’un mot, puis un autre, puis d’une multitude de mots .L’alliance des instruments qui composent Bohème Express est mouvante et fait naître des duos, des trios, en bousculant les rôles plus ou moins conventionnels des instruments.
Un voyage musical coloré, dynamique, ouvert aux quatre vents de l’improvisation et de l’inspiration, un melting-pot de jazz, de morceaux des Balkans et de musique traditionnelle, mâtiné d’improvisations vocales et instrumentales.
Guylaine Cosseron : chant ; Satu Niiranen : accordéon ; Hugues Letort : contrebasse ; Gary Grandin : guitare ; Emmanuel Ricard : percussion ; Emmanuel Héraud : saxophone
Dimanche Grande Scène

Caux Seine Big Band
Créé en septembre 2009 par Sébastien Guillaume, Le Caux Seine Big Band est un orchestre du Conservatoire Caux Vallée de Seine. Ayant la particularité de mélanger musiciens amateurs et professionnels, cet ensemble d'une vingtaine d'exécutants propose un répertoire jazz très varié, allant du swing de Count Basie aux saveurs funky d'un Bob Mintzer, en passant par des accents cubains...
Il a donné en quatre ans pas moins de dix-sept concerts sur le territoire Caux Vallée de Seine, mais aussi dans toute la région. 
Direction Sébastien Guillaume
Samedi Grande Scène

Choro Manco
Le choro est un genre musical apparu au Brésil à la fin du 19ème siècle, considéré un peu comme le jazz brésilien. Il a donné naissance plus tard à la samba, puis à la bossa nova.
Choro Manco propose une roda de choro brésilien. Une roda est une réunion de musiciens de choro assemblés autour d’une table par exemple (roda signifie ronde), pour jouer ensemble de façon plus ou moins formelle cette musique somptueuse.
Il se joue sur tous les instruments imaginables, mais essentiellement guitares (dont la fameuse guitare à 7 cordes), mandoline, cavaquinho (petite guitare à 4 cordes) et pandeiro (tambourin brésilien).
Guy Leroux : guitare ;  Jérôme Leclercq: guitare 7 cordes ; Yves Henaff : guitare ; Joël Ledoyen : mandoline ; Ibrahim Nabaya : pandeiro
Dimanche


Dixie at School
Le  Dixie at School Jazz Band, groupe Seinomarin de 6 musiciens. Swing et humour... La passion du jazz traditionnel, de la  New-Orleans à Saint Germain des Prés,  de Bechet à  Brassens...
Bruno Chemit : direction, trombone ; Jacky Morisse : saxophone soprano ; Daniel Rouillard : clarinette ; Tristan Poucteau : soubassophone ; Samuel Guérout : piano ; Wandrille Lelaumier : washboard.
Samedi

Dixie Fellows
Bientôt un demi-siècle de jazz traditionnel Nouvelle Orléans et pourtant, une éternelle jeunesse souffle sur la scène des Dixie Fellows. Mais comment font-ils ? Le tromboniste Loïc Séron nous confie ses secrets d’histoire du jazz et nous invite à suivre un florilège de très bons standards soutenus par la belle sonorité de l’orchestre, auréolée par celle du soubassophone d’Eric Simon tant admiré il y a une décennie déjà par Marc Laferrière au concours d’interprétation des Dixie Days.
Vent nouveau avec le jeune trompettiste Théo Delloue (18 ans) qui emmène tout seul cet orchestre, et « Jazz band Ball » sonne aujourd’hui comme hier, avec l’esprit et le souvenir du fondateur Claude Avenel
Théo Delloue : trompette ; Philippe Lecompte : banjo ; Gérard Delloue : piano, washboard ; Eric Simon : soubassophone ; Loïc Séron : trombone, chant ; Frédéric Ooghe : clarinette, sax  soprano
Samedi et Dimanche

Drew Davies Rhythm Combo
Saxophoniste et chanteur anglais, Drew Davies joue avec énergie un répertoire fortement influencé par la musique américaine des années 40-50, à la frontière entre le swing et le rock’n roll. Son Rhythm Combo (saxophone ténor & chant, saxophone baryton, piano, guitare, contrebasse, batterie) est le groupe préféré du fameux Caveau de la Huchette à Paris et est plébiscité notamment aux Pays-bas (Breda Jazz festival plusieurs fois) et en Suisse (Ascona Jazz festival plusieurs fois).
Chaude soirée en perspective avec ce jeune musicien plein d’enthousiasme dont la devise est « Let the good times roll » !
Le résultat est explosif ! Accompagné par des musiciens de premier plan qui savent ce que swinguer veut dire, Drew Davies, en véritable bête de scène, avec une énergie alliée à un rare talent, soulève immanquablement les publics…

Originaire du Pays de Galles au Royaume-Uni, Drew Davies déménage avec ses parents dans une ville près de Londres et grandit en écoutant les disques préférés de sa mère dont les artistes avaient pour noms Elvis Presley, Johnny Cash, Lonnie Donegan ou encore The Shadows. Dès l'âge de 12 ans, Drew Davies passe par différentes étapes et influences musicales avant de se mettre au saxophone ténor. Une année après ses débuts, il joue dans un orchestre local de Blues. C'est à cette période qu'il découvre des artistes comme Louis Jordan, Louis Prima, Sam Butera et Red Prysock. En 2000, il s’installe en France à Reims. Après avoir joué dans différentes formations, il crée son propre orchestre, "Drew Davis Rythm Combo", qui regroupe des musiciens de Blues/Swing parmi les meilleurs de la scène parisienne.
Drew Davies : chant et saxophone ténor ; Jean-Marc Labbe : saxophone baryton ; Pascal Fouquet : guitare ; Fabien Saussaye : piano ; Stéphane Barral : contrebasse ; Simon Boyer : batterie
Samedi grande scène

Fanfare Koolcast
Composé d’une trentaine de musiciens de l’Ecole de Jazz JUPO et dirigé par Nicolas Seigneuret, le KOOLCAST JUPO Brass Gang présentera un répertoire festif et éclectique, s’inspirant autant de la musique de la Nouvelle-Orléans que des tendances disco-funky d'aujourd'hui.
Samedi 

Fuel Jam Quintet
Ce sympathique orchestre, bien connu dans notre commune, compte dans son répertoire des morceaux allant du be-bop au jazz contemporain en passant les standards de Wes Montgomery, Wayne Shorter, Cole Porter, Lee Riteneur, etc.
Philippe Huelvan : Saxophone, Cédric Debris : Guitare, Raphaël Rajaona : piano, Sylvain Malavieille : Contrebasse, Guillaume Robert : Batterie
Samedi

Jazz à Bichon
Le Jazz à Bichon est un sextet de Nîmes, ayant adapté pour une petite formation les arrangements des big bands de danse des années 20 et 30 tels que les New Orleans Owls, le Halfway House Orchestra, les Mc Kiney's Cotton Pickers … 
L'originalité de son répertoire a amené le Jazz à Bichon à se produire dans les festivals de jazz classique à l'étranger et bien sûr en France (Festival de Marciac, de Sainte Maxime, Premier Prix du Festival de Mégève...). Jean-Pierre Dubois, Membre fondateur du Hot Antic Jazz Band avec lequel il a joué plus de 30 ans, prix de l'Académie du Jazz de Paris et Citoyen d'Honneur de la Ville de La Nouvelle Orleans, est l’un des rares musiciens français à s'être produit au Carnegie Hall de New York. Le Jazz à Bichon joue les arrangements des grands orchestres de danse de la fin des années 20, adaptés pour un sextet.
Georges Rolland : Cornet, Vocal ; Nicolas Fourgeux :Clarinette, Sax, vocal ;  Guy Champême : Clarinette, Sax, vocal ; Tony Baldwin,  Piano, vocal ; Jean-Pierre Dubois : Banjo, vocal ; Robert Bichon : Tuba, sax alto, vocal 
Samedi et Dimanche


Malted Milk
En ces temps de nouvelle vague de soul internationale, la scène française semblait manquer de dignes représentants du genre... jusqu'à l'avènement de ce troisième opus de Malted Milk, bien décidé à remédier à cette carence !
Originaire de Nantes, Malted Milk évolue dans la plus pure tradition de la musique afro américaine en mêlant le blues, la soul et le funk avec brio. “Sweet Soul Blues“ confirme la forte montée en puissance de l’une des meilleures formations Soul-Blues-Funk françaises.
Une machine à groover infernale, enrichie d’une section de cuivres rutilante et pilotée par le grand timonier Arnaud Fradin et sa guitare inspirée. Le groupe s’ouvre à un public toujours plus large en mêlant au Blues de ses origines le Funk de la Nouvelle-Orléans et la Soul de Memphis. Sur scène, le groupe dégage une énergie communicative et spontanée faisant voyager le public au coeur de la «Black music».
Cette notoriété dépasse largement les frontières hexagonales, puisque le groupe s'est aussi produit à l'étranger à plusieurs reprises, que se soit pour accompagner des têtes d'affiches ou pour participer à la finale de « l’International Blues Challenge » de Memphis en 2007.
Le Monde : « Malted Milk est bien à placer parmi les formations de tête sur la scène soul ».
Arnaud Fradin  : guitare et chant ; Yann Cuyeu  : guitare ; Igor Pichon  : basse ; Richard Housset : batterie ; Timothée Bakoglu  : claviers ; Pierre Dandin : trombone ; Pierre Marie Humeau  : trompette 
Dimanche Grande Scène


Old Time Jazz Band
Quintet de jazz traditionnel dont la complicité et  l'esprit  estudiantin  d'origine  restent intacts et  transparaîssent  dans le plaisir de jouer une musique teintée d'émotion, simple dans son exécution et collective à la fois. Le répertoire est celui du Jazz Traditionnel, dans un style originel percutant, l'improvisation en solo ou collective permettant aux musiciens de se renouveler  constamment, laissant libre cours à l'inspiration du moment. Le répertoire des années 1920 à 1950 s'inspire  de grands solistes, notamment Sidney Bechet et Benny Goodman.
Laurent Franck: Contrebasse ; Jean-Pierre Micoureau: Trombone ; Gilles Bourret: Batterie ; Bruno Naert: Banjo ; Rémi Messin: Saxo.sop. ,  Clarinette
Samedi et Dimanche




Original Paris Swing invite Florin Gugulica
Ramon Galan rend hommage au Django des années 50, quand il commençait alors à jouer avec des rythmiques jazz plus modernes. C’est le point de départ choisi par le groupe pour explorer de nouvelles façons de jouer sa musique en l’adaptant au son de notre époque. Au programme : répertoire swing des années 50, standards de jazz, valses manouches et quelques standards incontournables chantés par Sean Gourley. Le clarinettiste Florin Gugulica est l’invité aux Dixie Days 2014.
Ramon Galan : guitare ; François Ricard : guitare ; Sean Gourley : guitare, chant ; Jean-Louis Carlotti : contrebasse ; - Invité : Florin Gugulica : clarinette
Samedi et Dimanche


Philippe Carment trio : Triple Swing
Les trois musiciens qui composent ce trio sont avant tout des swingmen … Aussi leur association exacerbe cette énergie qu’ils expriment, d’où le nom de « TRIPLE SWING ».
L’association du piano, de la  contrebasse et de la batterie, nous emmène toujours au cœur du jazz. C’est l’équilibre musical parfait !
Philippe Carment connaît l’histoire du piano jazz … du bout des doigts !
Dès sa création en 1990,  le "Philippe Carment trio" a remporté le premier prix Radio France au festival " Jazz sous les pommiers " de Coutances. Le CD "The Bill please" témoigne d'une musique inspirée et pleine de swing, écrite par le pianiste, et fort appréciée par la presse nationale.
Influencé par Oscar Peterson, Bill Evans, Michel Petrucciani et dans la lignée de tout le jazz, ce trio s’inspirera des standards pour créer des ambiances, des climats, du feeling et du swing !
Philippe Carment : piano ; Stéphane Legallais : contrebasse ; Mikaël Loukia : batterie
Samedi

Pierre Touquet Trio : Four on Six
Raymond Gimenès, guitariste de jazz et musicien de studio dans les années 60, eut l'idée d'un groupe qui adapte les thèmes des grands orchestres de Jazz, comme celui de Count Basie, pour des guitares et une section rythmique : The Guitars Unlimited .En 1968, les Guitars  Unlimited rendent hommage à Django Reinhardt avec la complicité d'une des meilleures rythmiques de l'époque et des ingénieurs du son des studios Hoche à Paris.
Le défi, aussi bien artistique que technique, fut de séparer le dernier enregistrement de la guitare de Django des autres instruments, et de les remplacer par des arrangements musicaux des Guitars Unlimited.
Le LP qui en résulte, produit par Eddie Barclay, est une totale réussite. Django est joué après sa mort par cinq excellents guitaristes de jazz : Francis Le Maguer, Pierre Cullaz, Raymond Gimenes, Paul Piguillem et Tony Rallo.
Pour l'édition 2014 des Dixie Days, Four on Six, constitué de quatre guitaristes de jazz accompagnés par une excellente section rythmique, rendra hommage aux Guitars Unlimited en s'inspirant de l'esprit musical si original de cette formule orchestrale. Au programme, du swing et des guitares façon grand orchestre de jazz !
Jean-Philippe Bordier : guitare ; Carles GR : Guitare ;  Pierre Touquet : Guitare ; Léo Touquet : guitare ; Stéphane Legallais : contrebasse ; Grégory Serrier : batterie
Dimanche

The Primatics ; Tribute to Louis Prima
Showman extravagant des années 50, trompettiste et chanteur originaire de la Nouvelle Orléans, précurseur du rockn’ roll, Louis Prima a fait danser le monde entier avec son tube interplanétaire « Just a Gigolo », une des chansons les plus diffusées dans le monde encore de nos jours.
Atmosphère jubilatoire, magie rythmique, collectives débridées des cuivres : L’irrésistible énergie de The Primatics dégage une véritable « Primalchimie », capable de faire vibrer les plus récalcitrants.
Une soirée à ne manquer sous aucun prétexte pour tous les amateurs de chaude ambiance et de swing communicatif.
Jérôme Arlet : chant lead & guitare ; Drew Davies : saxophone ténor & chant ; Michel Bonnet : trompette ; Francis Guero : trombone ; Fabien Saussaye : piano ; Stéphane Barral : contrebasse ; Stéphane Roger : batterie
Samedi grande scène


Steamboat Band
Cet  orchestre de  jazzmen  angevins et des pays de Loire s’est constitué il y a maintenant quinze ans . Son répertoire se compose d'arrangements personnels sur des classiques de la Nouvelle-Orléans, des standards du swing ou des thèmes de comédies musicales des années 30-40, auxquels s'ajoutent quelques compositions de l'orchestre, toujours dans le même style. Il s'agit donc d'une musique facile d'accès et pleine de swing qui rencontre toujours beaucoup de succès auprès du public, mais qui demande néanmoins de la précision et une mise en place soignée pour prendre tout son intérêt. L'orchestre a justement bâti sa réputation sur l'originalité de ses arrangements et sur sa cohésion qui lui donnent un son d'ensemble et une dynamique caractéristiques, sans pour autant brider les qualités intrinsèques de ses solistes qui trouvent à s'exprimer sur tous les styles. Il a reçu le 2ème prix lors de l'édition spéciale du Megève Jazz Contest qui, pour son 20ème anniversaire, avait invité les anciens vainqueurs et finalistes du concours, se positionnant ainsi comme l'un des orchestres majeurs du jazz classique français.
Bernard Calmet : trompette ; Jean Amy : clarinette et trombone ; David Martin : saxophone ténor et soprano ;  Christian Perrot : piano ; Hervé Rolland : guitare ; Jakub Trzepizur : contrebasse
Samedi et dimanche




Les Concerts d’Ouverture et de Clôture à l’Espace Sarah Bernhardt

Vendredi 6 juin- 20h30
Concert d’ouverture
« Evan Christopher’s Django à la Créole »
Espace Sarah Bernhardt

Fin août 2005, le clarinettiste Evan Christopher, originaire de la Nouvelle-Orléans, a fait partie des sinistrés de l’ouragan Katrina. Par un coup de chance inouï, le Consulat de France à la Nouvelle-Orléans, ou du moins ce qu’il en reste, lui propose une résidence artistique.
Puisant dans les saveurs de la musique créole et l’histoire du jazz (Jelly Roll Morton, Frank Goodie, Barney Bigard, Jimmy Noone), il décide de réinterpréter le répertoire de Django Reinhardt sur des rythmes chaloupés, avec des acolytes en provenance du Royaume-Uni, de Hollande et d’Australie. Il est l’un des meilleurs clarinettistes du moment s’exprimant dans le style New Orleans. Evan Christopher réalise le défi ambitieux et non moins maîtrisé d’interpréter Django à la sauce louisianaise, antillaise et brésilienne, sans oublier le swing et le blues. Intelligente, subtile et innovante, son interprétation du maître de la guitare manouche résonne comme une évidence. Chaque interprétation mériterait d’être disséquée en détail tant il y a dans chacune d’elle des trésors de subtilité, de swing et de sentiments. Par son tempo, son ambiance, son inspiration, son rythme, chaque morceau diffère du précédent et du suivant, ce qui donne 50 minutes de superbe jazz. Evan est non seulement un instrumentiste hors pair, un jazzman superbe, mais aussi un arrangeur subtil et un « chef » d’orchestre exigeant. Le résultat est là : une très très belle réussite.
Il sait faire sonner sa clarinette et expose une ligne mélodique avec autorité. Sa sonorité, chaude et veloutée, fait tout le charme de Low Cotton, la composition de Rex Stewart. La cohésion de l’orchestre est remarquable et génère un swing constant, en particulier dans Farewell Blues qui se termine en apothéose.
Don Vappie, né à la Nouvelle-Orléans, descend d’une famille de musiciens présents dans cette ville depuis le 19e siècle. Après avoir joué dans le célèbre «Preservation Hall Band», il est maintenant leader de son propre groupe les «Creole Jazz Serenaders».
Avec son épouse Milly, il a fondé l’association « Bring it on home » qui a pour but d’aider les musiciens expatriés après la tragédie du cyclone Katrina à revenir s’installer et travailler à la Nouvelle-Orléans.
Don Vappie a enregistré de très nombreux disques et s’est produit dans des salles prestigieuses comme le Carnegie Hall à New York. Don Vappie est mondialement connu pour sa technique de banjo extraordinaire et son talent de chanteur. Multi-instrumentiste, il est également arrangeur et se consacre aux transcriptions d’enregistrements originaux de Jelly Roll Morton, Louis Armstrong, King Oliver et autres grands du jazz new‑orleans. Durant ces dernières dix années, il est régulièrement apparu aux côtés de Wynton Marsalis dans le cadre du « Jazz At Lincoln Center ».
Depuis quelques années, Don Vappie est l’invité des plus grands festivals de jazz européens.

Une grande poésie, de la tranquillité qui fait oublier, pour quelques instants, les tumultes de ce monde.
Le CD « Django à la Créole », la formation d'Evan Christopher a obtenu  **** Jazzman, "Disque de la semaine" Jazz à Fip, Top 10 albums de jazz de l'année pour le Sunday Times, TSF « You and the Night and the Music ».
« Souvent, dans les chroniques de jazz, nous pouvons lire des appréciations du genre: « pure merveille, vrai régal, magnifique joyau, swing terrible, aisance suprême, exposés flamboyants, feeling énorme »… Eh bien, tous ces qualificatifs peuvent être employés sans retenue à propos du dernier Evan Christopher. «Dès la première écoute, ce fut pour moi un éblouissement. » Jean-Marie HUREL - Jazz Classique

Evan Christopher : clarinette ; Don Vappie : guitare, banjo ; Dave Kelbie : guitare ; Sébastien Girardot : contrebasse
Tarifs : 15 et 10 euros
Location Espace Claude Monet - 18 rue reine Elisabeth, Sainte-Adresse - 02 35 54 54 05


Dimanche 8 juin- 21h
Concert de clôture
Véronique Hermann Sambin Quintet
Espace Sarah Bernhardt

C’est l’une des plus talentueuses compositrices et chanteuses caribéennes du moment. Avec une grande étendue de répertoire, dotée d’un swing élégant et énergique, cette artiste nous emmène au-delà des mers balisées, sous pavillons jazz et créole, accompagnée par une équipe  de musiciens hors pair. On se laisse irrésistiblement envoûter par sa voix et son style privilégiant toujours la sobriété, les belles mélodies et les arrangements subtils.
En août 2011, elle rencontre le jazzman Xavier Richardeau qui effectue les arrangements sur sa musique et la réalisation de son premier album, « Roz Jeriko », qui retient inévitablement l’attention des critiques et du public
( Festival de Marciac, Jazz au Phare, Jazz en Touraine, New Morning…)
 Xavier Richardeau, spécialiste du saxophone baryton, a été sollicité par de nombreux chanteurs et musiciens comme Charlie Watts, Anita O'Day, Dee Dee Bridgewater, Peter Cincotti, David Sanborn, Christian Escoudé, Dusko Gojkovic, Thomas Dutronc, Tony Chasseur… Devenu l’un des leaders du "Saxophone jazz", ce musicien, également compositeur et arrangeur, compte aujourd'hui parmi les solistes incontournables du patrimoine français.
«Cette personnalité éclatante, qui maîtrise tous les styles de la Caraïbe, est une vraie révélation. Son association avec le sax baryton Xavier Richardeau, son directeur musical depuis 2011, est plus qu’une promesse. Leur album, Roz Jériko, est une réussite absolue ». Francis Marmande – Le Monde.fr 11 mai 2013 
Véronique Hermann Sambin : chant lead; Xavier Richardeau : Saxophones ; Frédéric Nardin : Piano ; Samuel Hubert : Contrebasse ;  Romain Sarron : Batterie
Invité : Jean-Philippe Bordier: Guitare 

Tarifs : 15 et 10 euros
Location Espace Claude Monet - 18 rue reine Elisabeth, Sainte-Adresse - 02 35 54 54 05


Comité d’organisation :
Dixie Fan Club : François GODEMENT (Président), Martine LAJARIGE (Directrice),
Jérôme AUBIN et Philippe FOURNEL (technique),
Alain BAUDRY (ligne graphique),
Jean-Paul ROY (photo)

Nous remercions de leur collaboration :
Les Ateliers de Sainte-Adresse
Toute l’équipe de bénévoles :, François Auger, Anne Cadilhac, Michèle Clech, Maryse Dénoyée, Laurent Dolbec,  Michèle Dolbec, Florence Dubus,  Claudine Godement, François Godement, Michel Harel, Annette Hazemann , Jacques Hémoulin, Daniel Jachet, Isabelle Laurens, André Leblond, Janine Leblond, Marie-Agnès Letourneur, Marie-Claire Lozay,  Vincent Paliard, Michèle Rajaona, Raphaël Rajaona, Jean-Paul Roy, Michèle Soret ,Gisèle Tisné,  Gilbert Tisné.

Contact : Espace Claude Monet - 18 rue Reine Elisabeth, Sainte-Adresse - Tel 02.35.54.54.05

E-mail : festivaldixiedays@ville-sainte-adresse.fr